Laissez-vous tenter par un voyage gastronomique à Séville

Un voyage gastronomique à Séville constitue une occasion de s’imprégner de cette joie de vivre des habitants de l’Andalousie et d’adopter, ne serait-ce que pendant les vacances, ce rythme de vie si tranquille qui caractérise les Sévillans.

Gastronomie à Séville : un art de vivre à découvrir

Un voyage gastronomique à Séville permet de constater qu’en Andalousie, les gens aiment la bonne chère. Manger constitue pour eux un rite social à pratiquer en famille, au quotidien, et non pas toutes les fins de semaine comme dans la plupart des pays développés. Comme les Sévillans ont un caractère très ouvert, ils préfèrent prendre leur déjeuner ou leur dîner sur les terrasses à l’air libre, plutôt que dans l’ambiance feutrée d’un restaurant.

En outre, les habitants de la région andalouse sont habitués à des repas moins copieux et à une cuisine légère, à l’encontre de ceux qui vivent dans les provinces du nord de l’Espagne. Leur menu est surtout constitué de différentes tapas, une simple portion d’un mets qu’ils mangent tranquillement en famille dans ces fameux bars à tapas. Il convient également de noter que les Espagnols ne prennent leur déjeuner que vers quatorze heures et ne dînent que très tard dans la soirée, à partir de 21 heures.

Un art gastronomique simple, léger et savoureux

Un voyage gastronomique à Séville est l’occasion de goûter à la délicieuse cuisine andalouse qui est très influencée par l’art culinaire méditerranéen. Les poissons, l’huile d’olive, les légumes et des fruits qui abondent dans la région en constituent la base. Les charcuteries, comme le jambon ibérique, le chorizo, le boudin, le filet de porc, et les fromages de brebis, produits dans les autres provinces espagnoles sont très prisés et prennent une large part dans la préparation de mets andalous.

La gastronomie sévillane est reconnue pour son goût exquis, sa simplicité et sa légèreté. Les préparations privilégient surtout les viandes et les poissons grillés et les légumes sautés à l’huile d’olive. Les tapas, qui représentent une alternative à un dîner au restaurant, sont constitués de petites portions de différents plats typiques de la région que les Sévillans grignotent autour d’une table et accompagnent généralement d’une chope de bière. Toutefois, le cocido andaluz, le pot-au-feu local, la pringa, qui est composée de restes de viandes du cocido, et le gaspacho, la soupe froide à base de tomates sont très sollicités par les visiteurs de passage.